67e à mon premiers Championnats du monde

Une expérience précieuse, une course unique et une ambiance incroyable…! 130 coureuses au départ, dont 80 terminent dans les délais. Aucune course, aucun entraînement n’aurait pu simuler ces Championnats. Ce n’est qu’à mon arrivé sur le site des équipes, que j’ai réalisé l’envergure de l’évènement et que j’ai cessé d’essayer de me convaincre que c’était une course comme les autres… Un podium de présentation immense et une ligne de départ bruyante ont sérieusement contribués à redoubler mon stress… Je me suis alors mise à me répéter en boucle mes deux objectifs personnels. Bien me concentrer sur mon positionnement et mon effort dans les moments critiques de la course. Je ne m’attendais pas à avoir autant de difficultés avec le positionnement! Je n’avais jamais vu un peloton aussi compact et des coureuses prêtent à prendre autant de risques, ce qui a d’ailleurs provoqué une chute massive, que j’ai réussi à éviter. Le ravitaillement était très dangereux et ce fut la guerre au positionnement à chaque descente avant la fameuse montée du Cauberg. Après mes 2 premières montées, commencer a l’arrière du peloton, j’ai compris que la guerre en valait la peine et j’ai réussi à la faire dans les tours suivant. Malheureusement, j’ai perdu de concentration dans un faux plat montant et j’ai été prise dans une cassure. C’est a ce moment que l’échappée c’est formé…!!! Avec 5 autres filles, j’ai réussi à revenir sur le peloton, mais c’était trop tard, la bonne échappée était partie, sans Canadienne. À deux tours de la fin, j’ai senti mes fragiles psoas commencer à me donner des sensations de crampes au ventre. J’ai eu peur de devoir abandonner. Je me suis accroché, concentré et j’ai seulement été en mesure de survivre au deux derniers tours…

Finir ma saison avec ces championnats est la plus belle chose qui pouvait m’arriver surtout avec mon mois d’août qui fût très difficile physiquement. Donc avoir participé à ces Championnats, avec selon moi 80% de mes capacités, me donne envie de croire que tout est possible pour 2013. Ma grande déception fût de ne pas avoir eu la puissance d’aider activement l’équipe Canadienne à faire partie de l’échappé. Cette déception, je la garderai toujours en tête et elle sera ma source de motivation cet hiver.

Merci à l’équipe Canadienne de m’avoir donné l’opportunité de vivre cette première expérience, qui sera sans aucun doute, très précieuse pour les années à venir. Voici quelques images de cette grosse aventure!

Merci à Laura Carrere-Laas Weislo pour les vidéos et Stéphane Mignot pour les photos !

Advertisements

Les couleurs du Canada jusqu’à ma selle !

Me voilà fin prête à défendre les couleurs du Canada ! N’est-ce pas la classe, une selle rouge flash Bpeople sur mon beau Amadeus rouge ? Ok ok… cela ne me donnera pas plus de puissance, mais certainement un meilleur confort pour me concentrer sur la vraie souffrance de mes jambes !!!

Merci à Guillaume Drolet-Paré et Frederick Landry qui me l’ont fait essayer en juin et que j’ai adoré ! Contacter Frederick à fred@pinkjerseycycles.com si vous voulez en faire l’essai ou avoir plus d’info !

Mon premier championnat du monde !

C’est enfin officiel, j’ai été sélectionné pour joindre l’équipe canadienne! Je suis vraiment très heureuse d’aller vivre cette expérience. J’ai de la difficulté à définir mes attentes pour cette première participation, mais je compte bien donner mon 200% et porter fièrement les couleurs du Canada! Cette course très relevée avec un parcours très difficile clôturera ma saison 2012. Vous êtes nombreux à m’avoir motivés et encouragés dans les hauts et les bas de ma saison, M E R C I !!!!

L’équipe sera composé de Karol-Ann Canuel, Leah Kirchman, Lex Albrecht, Joëlle Numainville et moi !

39e au Tour de l’Ardèche

Ce fût une course difficile pour mon retour à la compétition, mais elle m’a permis de faire les kilomètres d’intensité nécessaire pour retrouver ma forme. J’ai dû travailler fort pour survivre à cette longue semaine. Une vilaine toux m’a accompagné toute la semaine et mes psoas m’ont constamment menacé de crampes. De la vitamine C, des probiotiques, une bonne nutrition, une bonne hydratation, les massages et les pommades magiques de Michel et beaucoup d’étirements m’ont permis de compléter cette course sans blessure.

Voici ma semaine sous le beau soleil chaud de l’Ardèche. Merci à Denise Kelly, Michel Lhoest et Bruno Forrestier pour leur support! Je tiens aussi à souligner l’accueil encore très chaleureux de nos cousins français Guy Astier, Joël Bruneau et toute l’organisation du Tour!