67e à mon premiers Championnats du monde

Une expérience précieuse, une course unique et une ambiance incroyable…! 130 coureuses au départ, dont 80 terminent dans les délais. Aucune course, aucun entraînement n’aurait pu simuler ces Championnats. Ce n’est qu’à mon arrivé sur le site des équipes, que j’ai réalisé l’envergure de l’évènement et que j’ai cessé d’essayer de me convaincre que c’était une course comme les autres… Un podium de présentation immense et une ligne de départ bruyante ont sérieusement contribués à redoubler mon stress… Je me suis alors mise à me répéter en boucle mes deux objectifs personnels. Bien me concentrer sur mon positionnement et mon effort dans les moments critiques de la course. Je ne m’attendais pas à avoir autant de difficultés avec le positionnement! Je n’avais jamais vu un peloton aussi compact et des coureuses prêtent à prendre autant de risques, ce qui a d’ailleurs provoqué une chute massive, que j’ai réussi à éviter. Le ravitaillement était très dangereux et ce fut la guerre au positionnement à chaque descente avant la fameuse montée du Cauberg. Après mes 2 premières montées, commencer a l’arrière du peloton, j’ai compris que la guerre en valait la peine et j’ai réussi à la faire dans les tours suivant. Malheureusement, j’ai perdu de concentration dans un faux plat montant et j’ai été prise dans une cassure. C’est a ce moment que l’échappée c’est formé…!!! Avec 5 autres filles, j’ai réussi à revenir sur le peloton, mais c’était trop tard, la bonne échappée était partie, sans Canadienne. À deux tours de la fin, j’ai senti mes fragiles psoas commencer à me donner des sensations de crampes au ventre. J’ai eu peur de devoir abandonner. Je me suis accroché, concentré et j’ai seulement été en mesure de survivre au deux derniers tours…

Finir ma saison avec ces championnats est la plus belle chose qui pouvait m’arriver surtout avec mon mois d’août qui fût très difficile physiquement. Donc avoir participé à ces Championnats, avec selon moi 80% de mes capacités, me donne envie de croire que tout est possible pour 2013. Ma grande déception fût de ne pas avoir eu la puissance d’aider activement l’équipe Canadienne à faire partie de l’échappé. Cette déception, je la garderai toujours en tête et elle sera ma source de motivation cet hiver.

Merci à l’équipe Canadienne de m’avoir donné l’opportunité de vivre cette première expérience, qui sera sans aucun doute, très précieuse pour les années à venir. Voici quelques images de cette grosse aventure!

Merci à Laura Carrere-Laas Weislo pour les vidéos et Stéphane Mignot pour les photos !

One thought on “67e à mon premiers Championnats du monde

  1. super souvenir cette video ! notre Michel fait encore le pitre !
    bravo pour ta belle saison,Vero merci pour ta gentillesse ! bises du garde du corps

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s